Assalamu alaykum / Bonjour,

Nous allons aujourd’hui nous pencher sur la technique Freinet car, vous l’avez surement remarqué, une nouvelle catégorie a fait son apparition sur notre e-boutique : la rubrique “Inspiration Freinet“.

Fondée vers 1922 par Célestin Freinet, cette technique pédagogique originale (que nous nommerons technique et non pédagogie ou méthode, comme son auteur lui-même l’a souhaité) est une vraie petite révolution dans le monde figé de l’enseignement à cette époque.

Celle-ci s’appuie sur plusieurs principes : l’organisation d’un plan de travail par l’élève en collaboration avec le maître, la coopération, l’insertion de l’école dans la vie locale ou encore, le tâtonnement expérimental.

Parmi les “ateliers” imaginés par Freinet, on retrouve la “classe promenade”, durant laquelle la classe part sur le terraiin, à l’extérieur découvrir le monde qui l’entoure, “l’expression libre par l’imprimerie”, avec notamment la création d’un journal scolaire, “la coopérative scolaire”, “la correspondance inter-scolaire”, et d’autres idées reprises par certains enseignants de nos jours dans des classes dites “classiques”.

Cette technique alternative met à l’honneur le travail en groupe et l’autonomie de l’enfant face à l’apprentissage. Par le tâtonnement expérimental, dont nous avons parlé plus haut, l’élève retiendra et apprendra bien mieux qu’assis derrière un bureau.

Selon, Célestin Freinet, “Il s’agit de laisser les enfants émettre leurs propres hypothèses, faire leurs propres découvertes, éventuellement constater et admettre leurs échecs mais aussi parvenir à de belles réussites dont ils peuvent se sentir les vrais auteurs. Les résultats ? Une motivation très forte, une implication immédiate de chaque enfant, qui acquiert ainsi confiance en lui et en ses possibilités de progresser par lui-même. L’intérêt réside aussi dans le fait qu’il est inutile d’apprendre par cœur quelque chose que l’on a découvert par le tâtonnement expérimental ; on s’en souvient sans effort. […]”.

Cela me rappelle une citation de Benjamin Franklin que j’affectionne particulièrement : “Tu me dis, j’oublie ; Tu m’enseignes, je me souviens ; Tu m’impliques, j’apprends”.

Tous les parents et tous les éducateurs savent à quel point ceci est vrai. A nous d’essayer de le mettre en oeuvre au quotidien pour éduquer et instruire nos enfants sur la meilleure des voies…

Y’a plus qu’à !

 

 

ummaty_shop
error: Contenu protègé