Les enfants et les écrans

Les enfants et les écrans

 

Assalamu alaykum / Bonjour,

A notre époque où les écrans sont omniprésents (tablettes, ordinateurs, télévision ou encore smartphones), la question du rapport entre l’enfant et ces appareils est cruciale. En tant que maman, nous devons prendre conscience des effets négatifs que ceux-ci peuvent avoir sur nos loulous.

Afin d’écrire cet article, je me suis (re)plongée dans divers études qui ont été menées à travers le monde. Toutes sont unanimes pour mettre en exergue les conséquences néfastes des écrans sur les enfants. je me permets de dresser ici une liste non-exhaustive de celles-ci :

– prise de poids, obésité

– développement de diabète de type 2

– réduction de l’espérance de vie

– retard de langage

– déficit de l’attention

– appauvrissement de la mémoire et de la capacité de synthèse

– dépression, phobie sociale

– etc etc

Mais alors, comment faire face à cet avalanche d’écrans ? Devons-nous nous couper du monde ? Vivre dans un grotte loin du wifi et des développements numériques constants ? Ou devons-nous plutôt apprendre à gérer cela et éduquer nos petits-bouts pour qu’ils sachent faire face à tout ça ?

Le psychiatre Serge Tisseron a imaginé en 2007 les repères 3-6-9-12 pour “dompter les écrans. Sa théorie, dans ses grandes lignes, peut se résumer en 5 phases d’âge (0-3 ans ; 3-6 ans ; 6-9 ans; 9-12 ans).

Avant 3 ans, le bébé a besoin d’interagir avec son environnement. Il ne faut donc aucun écran : ni une télé qui tourne seule en fond, ni un programme qui lui serait prétendument adapté.

Entre 3 et 6 ans, l’enfant a besoin de construire son imaginaire, de jouer avec ses dix doigts. Les consoles de jeu sont donc à proscrire.

Entre 6 ans et 9 ans, celui-ci a besoin de redécouvrir le jeu social et cela ne peut se faire virtuellement. On ne peut pas encore l’introduire dans l’espace “internet” mais on peut toutefois lui expliquer commet cela fonctionne.

Enfin, entre 9 et 12 ans, l’enfant va pouvoir découvrir internet mais avec ses parents. Ceux-ci doivent lui faire prendre conscience de points essentiels et nécessaires à sa sécurité : tout ce qu’on y met peut tomber dans le domaine public et ne jamais s’effacer, tout ce qui est sur internet est sujet à caution et doit être vérifié par d’autres sources,…

Après 12 ans, vous pouvez laisser votre “grand” aller seul sur internet mais en convenant avec lui d’horaires et mettre en place un contrôle parental.

La théorie des 3-6-9-12 est certes très intéressante mais, selon Serge Tisseron lui-même, elle est insuffisante. Pour lui, “apprivoiser les écrans est un défi collectif“.

Nous devons donc garder à l’esprit qu’il est primordial d’accompagner nos amanas dans leurs découvertes des écrans.. Nous nous devons d’être à leurs côtés pour les aider à dompter ce monde virtuel que, parfois, nous ne maîtrisons pas nous-même.

Non, la télévision, l’ordinateur ou même le smartphone ne sont pas des baby-sitters ! Réformons nous !

 

ummaty_shop
error: Contenu protègé