Erreur pédagogique : Utiliser la phonétique en arabe

Erreur pédagogique : Utiliser la phonétique en arabe

 

Assalamu alaykum / Bonjour,

Je voulais aujourd’hui traiter d’un sujet important et qui me tient à coeur : l’utilisation de la phonétique en arabe pour nos apprentissages et ceux de nos enfants.

Ceci est en effet une erreur courante que de nombreux francophones commettent sans se rendre compte de la gravité de la chose, et notamment d’un point de vue pédagogique.

En 2009, une étude a été réalisée de la maternelle à la terminale au lycée français de Jérusalem par l’équipe enseignante et notamment par Mme Godeau, professeur d’arabe certifiée. Celle-ci traite des interférences langagières entre l’arabe et le français.

Cette étude est longue d’une trentaine de pages et traite de toutes les différences que l’on peut rencontrer entre les deux langues d’un point de vue grammatical, au niveau de la ponctuation ou encore dans la syntaxe des phrases.

Je me suis appuyée dessus pour vous faire une petite liste des particularités de la langue arabe au niveau de la prononciation seulement :

  • 14 consonnes qui existent en arabe et qui n’ont aucun équivalent en français standard
  • système graphique propre ( écriture de droite à gauche)
  • à chaque lettre correspond un son mais à chaque son ne correspond pas forcément une lettre (exemple : les prolongations)
  • des graphèmes identiques qui ont plusieurs représentations phonétiques

Ces quatre points font qu’il est impossible de rentranscrire phonétiquement la langue arabe en français de façon exacte.

Tout comme l’hébreu, le grec ou encore le chinois qui ont leurs propres alphabets, pour l’arabe, les enseignants spécialisés préconisent d’apprendre l’alphabet, la lecture et l’écriture avant toute chose.

Ayant moi-même suivi des cours de grec, je peux vous assurer que nous avons passé plus d’un trimestre à travailler sur l’alphabet et à nous entraîner à la lecture et l’écriture avant de nous lancer dans le vocabulaire et la compréhension de textes et de dialogues.

C’est une étape indispensable !

Sans cela, on ne peut jamais vraiment maîtriser une langue car :

  • des erreurs dans les mots seront commises
  • en conséquence, des erreurs dans le sens des phrases vont être faites
  • un véritable accès aux textes ne sera jamais possible
  • la prononciation sera biaisée donc l’oral sera déformé et incompréhensible parfois pour des allophones

En tant qu’enseignante, je déconseille très fortement la phonétique et vous invite à acquérir la lecture et l’écriture dans la langue que vous souhaitez maîtriser.

C’est la prof de FLE qui parle : Apprendre une langue en étant analphabète dans celle-ci s’avère extrèmement compliqué !

Enfin, gardez bien en tête que l’arabe est la clef pour comprendre notre religion. Sans elle, on ne peut jamais lire le Coran, jamais comprendre le sens des versets ni accéder aux livres des grands savants. Quelle perte pour nous !

La phonétique peut même nous amener à des erreurs graves en Islam. (voir un très bon article sur cette question ICI).

Alors motivons nous ! C’est parti !

Et si mes paroles ne suffisent pas, je vous encourage à lire ce rappel très bénéfique “La langue arabe au coeur de la religion“.

 

Documents utilisés pour cet article :

http://www.atala.org/taln_archives/RECITAL/RECITAL-2004/recital-2004-poster-012.pdf

http://www.cari-info.org/cari-2012/session%207/7B1.pdf

http://www.ert.tn/ien_MeM/wp-content/uploads/2013/10/Interferences_langagieres_francais_arabe.pdf

Crédit image

 

 

ummaty_shop
error: Contenu protègé